Accueil > Métiers > Marketing communication > Stratégie SEO : pourquoi et comment intégrer les backlinks ?

Stratégie SEO : pourquoi et comment intégrer les backlinks ?

Publié le 30 mars 2023

Optimiser le référencement naturel de son site web est primordial pour en accroître la visibilité et la notoriété. Le backlink constitue l’une des composantes de la stratégie SEO (Search Engine Optimization) et de son volet « off-page », la stratégie de netlinking. Alors pourquoi intégrer les backlinks à sa stratégie SEO ? Comment obtenir et intégrer ces liens entrants ? Quels types de liens privilégier ? Le point sur les bonnes pratiques avec David Bedouet, expert en stratégie digitale.

Référencement naturel et backlinks

D’après une étude HubSpot sur l’état de l’inbound marketing en France, le SEO constitue l’un des canaux marketing de référence en 2022. Les référenceurs mènent en effet l’optimisation au maximum, sur et hors des sites web.

Sur le site Internet (SEO on-page), il faut une architecture claire et des rubriques bien séparées. On travaille une page minimum pour chaque expression-clé cible, avec des données structurées, ainsi que des mots-clés présents dans les principaux éléments « techniques ». À savoir : l’URL, le « TITLE », la méta-description, les contenus textes, images et différentes balises (ALT, TITLE)…

Il faut également que l’expérience de recherche (SXO) soit optimale, que le site soit rapide, qu’il soit en « https » et « responsive », c’est-à-dire adapté aux différents formats (smartphone, par exemple). Hors du site Internet (SEO off-page), la présence et la notoriété du site sont importantes. Elles se traduisent par des liens qui pointent sur notre site via d’autres sites Internet : les backlinks.

1 – Les stratégies de backlink

Historiquement, Google priorisait la quantité. Ainsi, plus les backlinks étaient nombreux, plus notre score SEO off-page était élevé : le fameux « PageRank ».

Mais les abus étaient nombreux. Créer des dizaines de pages web ou s’inscrire à des centaines d’annuaires suffisait pour être dans les premiers résultats de Google.

Google et les résultats de recherche

Plus de 90 % des expériences en ligne débutent sur un moteur de recherche, en règle générale Google.

Après avoir analysé « le mot-clé », le moteur de recherche sélectionne, via son index, les pages web ayant un intérêt pour l’internaute.

Il les présente de manière ordonnée sur ses pages de résultats. Chaque page se compose généralement de 10 résultats « naturels » et jusqu’à 7 résultats « payants » (les annonces).

L’objectif : classer ces millions de pages en fonction de la demande de l’internaute. Le moteur de recherche les note ainsi en temps réel et utilise plus de 200 critères, tout en y appliquant des filtres : le fameux algorithme de Google.

En 2012, Google s’adapte et déploie un nouvel algorithme (Google Penguin) qui se base sur la qualité et la confiance. Le « PageRank » est remplacé par le « TrustRank ».

Aujourd’hui, le SEO doit être au bénéfice de l’internaute. Les bonnes pratiques pour créer des liens vont dans ce sens.

Un lien pointant vers votre site Internet aura plus de pertinence s’il :

  • est présent sur un autre site que le vôtre ;
  • est présent sur un site à forte autorité (reconnu, à fort trafic dans votre domaine d’activité ou sur une de vos thématiques) ;
  • se trouve dans le contenu texte d’une page possédant au moins un paragraphe complet ;
  • est sur une expression ou un mot (ancre du lien) grammaticalement correct (pas de suite de mots-clés).

À noter

L’ancre du lien hypertexte est le texte (le ou les mots) sur lequel l’internaute peut cliquer. Généralement souligné, il permet, en un clic, d’accéder à un nouveau contenu sur une nouvelle page. Parfois, ce lien hypertexte est ajouté sur une image.

2 – Le double avantage du backlink

Le backlink apporte du trafic potentiellement qualifié et des points SEO off-page.

Comment obtenir un lien ?

Il existe plusieurs possibilités pour obtenir un lien :

  • demander à vos partenaires d’intégrer un lien de qualité vers une de vos pages web ;
  • démarcher des sites à forte audience ou notoriété dans votre domaine d’activité et établir un lien réciproque, donnant-donnant, gagnant-gagnant ;
  • ou tout simplement payer des sites d’actualités ou des blogs d’influenceurs, qui se rémunèrent sur la rédaction d’articles avec des liens.

Attention, Google est capable de différencier un « vrai site » avec du vrai contenu d’un site artificiel conçu uniquement pour les backlinks. Il est ainsi conseillé de surveiller régulièrement la provenance des liens qui pointent vers votre site pour éviter une mauvaise notation par Google.

Créez vos propres opportunités

En créant un blog ou un site web sur un autre nom de domaine que votre site principal, vous devenez votre propre fournisseur de backlinks.

Cependant, deux conceptions s’affrontent toujours dans le monde du SEO : 

  • posséder un blog interne pour augmenter l’autorité de son domaine principal ;
  • avoir un blog externe pour travailler davantage ses backlinks.

Interne ou externe, votre stratégie éditoriale peut devenir un véritable atout SEO en travaillant la qualité et la quantité de contenu des liens et de votre cocon sémantique.

3 – Tous les liens ne se valent pas

Tout est une histoire de technique et de vérification des liens depuis d’autres sites. Bien qu’ils apportent tous du trafic, seuls les liens en « dofollow » sont suivis par les robots « crawlers » (ou robots d’indexation) de Google, à l’inverse des liens en « nofollow ». Un backlink de qualité est donc un lien en « dofollow ».

Liens en « dofollow » et en « nofollow »

On peut ajouter différents attributs dans le codage d’un lien hypertexte : « dofollow » ou « nofollow » vont indiquer aux « crawlers » ce qu’ils doivent faire.


Ex : <a href= »http://www.sitecible.fr » rel= »dofollow »>Ancre du lien</a>

À noter

Les liens présents sur les réseaux sociaux (post, bio, commentaire, etc.) apportent uniquement du trafic, et pas de point en off-page. Ils n’interviennent pas directement sur le SEO.

Les outils d’aide et d’analyse

Pour trouver des backlinks utiles, il faut cibler des sites accessibles, comme ceux de vos clients, fournisseurs, partenaires, ou en tapant une requête cible en listant les sites présents en première page de résultats des moteurs de recherche (Search Engine Results Page : SERP) qui ne sont pas des concurrents directs et leur proposer l’intégration à votre stratégie. Des logiciels tels que Semrush permettent un listing exhaustif des concurrents en web sur les mots-clés qui vous intéressent.

Suivre ses backlinks

Il est primordial de vérifier si les liens existent encore, de contrôler la quantité et la qualité des backlinks existants, de contrôler les ancres et la nature des sites qui pointent vers vous.

De nombreux outils existent, permettant une vérification manuelle ou automatique : Ahrefs, Majestic SEO ou Semrush.

D’autres outils vous aident à avoir un aperçu des sites qui possèdent un lien vers le vôtre (tracking), comme Google Analytics 4, Matomo, etc.

Si vous ne souhaitez pas une prise en compte par Google car le lien entrant provient d’un site inapproprié, il est possible de faire une demande de désaveu de ce lien depuis votre Google Search Console via Semrush.

Ce qu’il faut retenir : le SEO off-page est complémentaire, mais beaucoup moins contrôlable que le SEO on-page, car il dépend principalement des autres et de leur volonté ou capacité à mettre en œuvre les backlinks qui vous sont utiles. Quelle que soit la stratégie déployée, il reste primordial de suivre régulièrement la qualité des backlinks.

Notre expert

David BEDOUET

Stratégie digitale et référencement

Expert en stratégie digitale depuis 2010, il est aujourd’hui co-gérant associé d’une agence spécialisée en […]

domaine associé

Campagnes marketing, visibilité, référencement

formations associées

Référencement naturel, stratégies et techniques

Webmarketing : augmenter la visibilité de son site web

SEO : optimiser le référencement de votre site web